Ouvrages lus et relus :

– « Le pouvoir du moment présent », J’ai Lu N° 9340

– « Mettre en pratique le pouvoir du moment présent », J’ai Lu N° 9444.

– « Nouvelle Terre », Ariane, 2005

Faire une analyse ?

PMP p 107 : « Il n’est pas nécessaire de fouiller votre passé inconscient, sauf lorsqu’il se manifeste dans l’instant sous la forme d’une pensée, d’une émotion, d’un désir, d’une réaction ou d’un événement qui vous arrive.  Tout ce que vous avez besoin de savoir au sujet de votre passé inconscient, les défis du présent vous l’apporteront. Si vous commencez à fouiller votre passé, ce sera un trou sans fond, car vous trouverez toujours autre chose. Vous croyez peut-être qu’il vous faut plus de temps pour comprendre le passé ou vous en libérer, donc que le futur finira par vous en délivrer. C’est là une illusion. Seul le présent peut vous amener à cela. Vous ne pouvez vous défaire du temps en y mettant du temps. Sachez accéder au pouvoir de l’instant présent. C’est la clé. »

[Pour Carl Rogers, la clé de la relation d’aide, c’est la présence]

Le corps et le mental

PMP p110. « Que voulez-vous dire par « être bien ancré en soi » ? Je veux dire habiter votre corps totalement. Avoir constamment votre attention en partie fixée sur le champ énergétique de votre corps. Sentir votre corps de l’intérieur, pour ainsi dire. La conscience du corps vous fait rester présent et vous ancre dans le présent. »

PMP p127. « Tant que votre mental accapare toute votre attention, vous êtes coupé de votre Etre. Lorsque c’est le cas – et pour la plupart des gens ça l’est continuellement -, vous n’êtes pas dans votre corps. Le mental absorbe toute votre conscience et la transforme en « balivernes mentales ». Vous ne pouvez cesser de penser. La pensée compulsive est devenue une maladie collective. »

[Eh oui ! Je pense donc je suis… malade. Descartes a juste oublié un mot essentiel]

La relation d’aide, trouver la paix

MP PMP p93. « Quand vous reconnaissez que vous n’êtes pas en paix avec vous-même, cette reconnaissance crée une atmosphère de calme qui accueille le désaccord dans un mouvement tendre et aimant et le convertit par la suite en paix. En ce qui concerne la transformation intérieure, vous ne pouvez rien faire. Vous ne pouvez pas vous transformer vous-même à volonté, pas plus que vous ne pouvez changer votre partenaire ou quelqu’un d’autre. Tout ce que vous pouvez faire, c’est ménager un espace au sein duquel la métamorphose peut se produire, afin que la grâce et l’amour puissent venir. »
[remarque : Relire la deuxième partie de ce passage en imaginant qu’Eckhart s’adresse à un professionnel de la relation d’aide]

MP PMP p113. « Ne pas chercher la paix. Ne cherchez pas à trouver un quelconque autre état que celui dans lequel vous êtes dans l’instant présent. Sinon, vous instaurerez un conflit intérieur et une résistance inconsciente. Pardonnez-vous de ne pas être en paix. Dès l’instant où vous acceptez totalement l’absence de paix, celle-ci se métamorphose en paix. Tout ce que vous acceptez totalement vous conduit à la paix. C’est le miracle du lâcher-prise. »

NT p217. « Quand on est conscient de la quiétude, c’est qu’on est quiet. Et être quiet, c’est être conscient sans pensée. Vous n’êtes jamais plus essentiellement, plus profondément vous-mêmes que lorsque vous êtes dans cet état. »

Souffrance

NT p85. » Quand l’ego dit « Je ne devrais pas avoir à souffrir », cette pensée vous fait souffrir encore plus. C’est une déformation de la vérité qui est toujours paradoxale. En réalité et de façon paradoxale, vous avez besoin de dire « Oui » à la souffrance avant de pouvoir la transcender. »

NT p155. « Quand vous sentez le corps de souffrance, ne faites par l’erreur de croire qu’il y a quelque chose qui ne va pas chez vous. L’ego adore que vous fassiez de vous un problème.[…] Accepter veut dire : vous permettre de sentir quoi que ce soit que vous sentiez dans le moment. »

NT p181. « La misère intérieure, ou négativité, est une maladie sur notre planète. La négativité est sur le plan intérieur ce que la pollution est sur le plan extériieur. Elle est partout, pas juste dans les endroits où les gens vivent dans l’indigence. Elle existe surtout là où les gens vivent dans l’abondance. »

Acceptation et action 

PMP p51 : Question : L’instant présent est parfois inacceptable, désagréable ou affreux ? Réponse d’ET: Il est comme il est. Observez de quelle façon le mental l’étiquette et à quel point ce processus d’étiquetage, cette continuelle attitude de jugement, crée chagrin et tourment. En regardant attentivement les rouages du mental, vous sortez de ces schèmes de résistance et pouvez ensuite laisser le moment présent être. Cela vous fera goûter l’état de liberté intérieure face aux conditions extérieures, l’état de véritable paix intérieure. Puis, voyez ce qui arrive et passez à l’action si c’est nécessaire ou possible. Acceptez, puis agissez. Quoique vous réserve le présent, acceptez-le comme si vous l’aviez choisi. Allez toujours dans le même sens que lui, et non à contresens. Faites-vous en un ami et un allié, et non un ennemi. Cela transformera miraculeusement toute votre vie.

La video de la conférence d’Eckhart Tolle, donnée en anglais à Paris (pour la première fois en France) le 16 septembre 2017, sous-titrée en français, peut être achetée sur le site mywholeproject. Elle sera distribuée fin octobre 2017. J’y ai assisté. Il parle lentement dans un anglais distinct, très compréhensible. Une belle présence !